05 juin 2006

 

Je tire ma révérence

Eh! oui. Au sommet de ma popularité, je décide de quitter la scène. J'ai récemment été victime de menaces à l'endroit de ma personne. Des gens de Québec rustres et frustrés par les vérités de ce blog, sans aucun doute. Les gens de Québec ne sont pas suffisament ouverts d'esprit pour comprendre les subtilité de mon argumentation, et j'en ai assez du supporter leur torrent de haine, aussi naturelle soit-elle pour eux. Pour les autres que je suis désolé de décevoir, il faut vous dire que dans la vie, c'est toujours la même chose : une majorité de gens finissent par payer pour la stupidité d'une minorité.

Il n'est pas facile d'être un grand incompris. Néanmoins, j'espère que ce blog aura ouvert les yeux de certains.

Longue vie à Montréal aux gens éclairés!

31 mai 2006

 

Merci!


Grâce à vous chers lecteurs, ce blog devient de plus en plus populaire! Je vous en remercie, et n'hésitez pas à laisser plus de commentaires. Je remarque qu'il y a beaucoup de visites des gens de la région de Québec (environ la moitiée) sur mon blog, mais ils laissent peu ou pas de commentaire. Faudrait-il leur apprendre à écrire?

30 mai 2006

 

De Héros à Zéro

Je me souviens de l'époque où Patrick Roy jouait avec le Canadiens de Montréal. C'était le beau temps où le Canadiens excellaient. J'admirais l'homme autant que l'équipe.

Puis, un beau jour, sa tête se mit à enfler. Elle enfla, elle enfla, et enfla si bien qu'il n'y avait plus de place pour elle à Montréal. La grosse tête quitta donc Montréal pour aller rejoindre les américains, là où elle pouvait continuer à grossir.

Depuis qu'elle est à Québec, la tête a diminuée un peu, mais parions que ce sera très temporaire...

La coupe memorial est une chose, mais ce ne sont pas les ligues majeurs! La carrière de Patrick Roy étant terminée en tant que joueur, il a du recommencer au bas de l'échelle dans une ville sans avenir. Mais quand on y regarde de plus près, c'est fort compréhensible : il est lui-même originaire de Québec, ce qui explique peut-être sa grosse tête et ce j'aime-moi si caractéristique de la population de cette ville.

On peut sortir de son trou pour atteindre le sommet, mais la médiocrité fini toujours par nous ratrapper.

25 mai 2006

 

Apparences, Pétage de broue, et Jugements superficiels

Comment pourrais-je être en désacord avec un certain P. Samson qui a laissé un commentaire à mon post d'hier? Je crois qu'il vise dans le mille avec cette affirmation :

"À québéc tout est une question de favoritisme, de graissage de pattes, de petites cliques élitistes, de péttage de broue, d'apparence et de jugements supperficielles."

Histoire d'éliminer tout de suite les malentendus, NON je n'écris pas moi-même ces commentaires. De un, j'ai tout juste le temps d'écrire mes posts, et de deux il y a suffisament de lecteurs pour que quelques-une d'entre eux se risquent à crier tout haut ce que les gens pensent tout bas.

Pour ce qui sont des apparences et des jugements superficiels, je me souviens d'une émission de radio d'un certain Jeff F. (appelons-le Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-Con) , où un complice faisait croire à un couple de personnes particulièrement pauvre qu'ils avaient gagnés à un coucours. Le but était d'entrer dans leur maison et de rire publiquement de la supposée malpropreté des lieux.

Fesser sur des gens déjà à terre, de quoi faire rire toute une population de retardés.

24 mai 2006

 

Québec-la-drôle et Montréal-la-grande

Parmis les commentaires que j'ai eu à mon premier post, un certain Dimitri Voldonov (origines russe? bienvenue camarade!) a laissé sous-entendre que je ne connaissais pas Québec. Sachez que j'ai vécu à Québec cinq ans de ma vie (cinq belles années d'Université en sociologie).

Je connais assez Québec pour savoir que c'est une ville qui vit au crochet de Montréal. Je devrais plutôt dire "qui survit", car en 2003, le taux de chômage moyen dans la région de Québec était de 4,5% plus élevé que dans le reste du Québec. Les gens n'y travaillent pas beaucoup (sans compter tous ces fonctionnaires qui bien qu'officiellement travailleurs, ne sont pas travaillants).

Le principal passe-temps de la population étant d'écouter André Arthur japper après le reste de la province, c'est normal qu'une haine jalouse se soit développée envers Montréal, pôle économique et culturel. A voir l'allure de la région de Québec, je peux comprendre! Québec aimerait être plus qu'un simple village, mais sa population en est tout simplement incapable par manque de diversité culturelle et académique. J'ai connu des gens qui croient que Québec est une ville cultivée à cause de son Université. Anthon Tchekhov disait "L'université développe tous les dons de l'homme, entre autres la bêtise."

Je suis certain que mes lecteurs partagent mon point de vue.

20 mai 2006

 

Les gens de Québec sont-ils racistes?

D'abord, vous avez été quelques-un a réagir à ma publication d'hier, la toute première de ce blog. Je sais que je n'ai pas été tendre envers vous, gens de Québec (je n'utiliserai pas le terme "Québécois", cela est confondant avec les habitants de la province du Québec, et je ne voudrais surtout pas dire que tous les gens DU Québec sont comme les gens DE Québec, ce serait un malentendu injurieux).

C'est que voyez-vous, si je ne suis pas tendre envers vous, c'est que j'utilise vos méthodes. Oui, pour me faire un public, je fais exactement comme les animateurs de radio que vous chérissez au point d'en recouvrir vos véhicules d'auto-collants : je fais du sensassionalisme de bas étage.

Quelle est la procédure à suivre? Facile : dire "les vrais affaires" en écorchant au passage une minorité visible me faisant visiblement pitiée, c'est-à-dire vous, gens de Québec, face au reste de la province.

Donc j'adopte ce ton condescendant (condescendant? chechez la définition dans le dictionnaire... un dictionnaire? c'est le gros livre poussiéreux qui vous sert de sous-verre pour déposer votre grosse bière) car c'est le seul ton qui permettra de réveiller la population de la région de Québec face à sa chronique petitesse d'esprit.

Donc, les gens de Québec sont-ils racistes? Je crois que non. Car pour avoir racisime, il doit y avoir des races (disons ethnies, au sens où pour l'homme, une ethnie n'est pas la même chose qu'une race chez le règne animal). Québec ne compte, en proportion par rapport à sa population, pas beaucoup d'ethnies. L'homogénéïté de la population étant élevée, comme dans le reste du Québec sauf à Montréal, je crois que le sentiment général des gens de Québec envers les ethnies ressemble plus à de la xénophobie. Mais QUELLE xénophobie!

Un commentaire laissé hier par un individu au dialecte (volontairement?) primesautier (je sais, cela ne reflète pas la pensée de tout le monde de Québec, mais ...) montre toute cette pathétique xénophobie des gens de Québec. Il ne faut pas généraliser, mais je connais personellement beaucoup de gens de Québec qui se refuseraient de venir habiter Montréal en partie parce qu'il y a beaucoup d'ethnies. Cela leur fait peur. La peur est constitutive de l'ignorance, et l'ignorance, d'un flagrant manque d'éducation. Encore et toujours cette mantalité de village... dans une ville.

19 mai 2006

 

Gens de Québec, c'est à votre tour...

Gens de la ville de Québec, j'ai créé ce blog car je crois que l'on ne parle pas assez de vous et de votre ville. Pourquoi "Québec-la-drôle"? Parce que votre ville est "drôle", dans le sens de bizarre mais également dans le sens de risible.

Québec est une belle ville, tout le monde est d'accord avec cela, en tout cas la majorité des gens de la province et des touristes japonnais. Trouver une crotte de chien sur un trottoire relève de la fantaisie. Comparée à Montréal, la ville où j'habite présentement, c'est le jour et la nuit. Non, le problème avec la ville de Québec, c'est qu'elle remplie de gens de Québec. Je m'explique.

Il existe à Québec une mentalité de village qui à première vue peut sembler agréable ou "cool", mais qui a un effet pervers notable sur sa population. C'est que Québec n'est pas un village! C'est une ville qui se comporte comme un village à la population homogène et éduquée avec des oeuillères. Il n'y a qu'à écouter le genre de radio qui est apprécié là-bas pour comprendre ce que je veux dire. Quelle est l'origine des idées politiques de droite entretenues par les gens de la région? Je l'ignore, mais j'invite mes lecteurs à commenter mes publications dans ce blog afin de nous éclairer tous!

Son homogénéité ethnique n'est pas étrangère à cet état de faits, mais je crois qu'il faut chercher des causes ailleurs.

This page is powered by Blogger. Isn't yours?